Slider

Titre

Autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat, vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et dolore feugait

Tanguy le retour : on connaît la chanson

1 out of 5 stars (1 / 5)
 
Vous avez déjà vu une comédie sans gags ? Eh bien c’est le cas de Tanguy le retour, suite de l’excellent film de 2001, qui avait donné un prénom à toute une génération un peu trop à l’aise dans le nid familial.
 
Le premier Tanguy était corrosif, il tapait avec justesse sur les maux de notre société. On y retrouvait la verve d’Etienne Chatiliez, habitué à la comédie acide, après La Vie est un long fleuve tranquille et Tatie Danielle
 
Point de méchanceté dans Tanguy, le retour. La cruauté qui faisait le sel du premier opus est absente ici.  Dans ce Tanguy 2, le quadra revient à la maison après une rupture amoureuse. Il débarque donc chez ses parents accompagné de sa fille sur le point de passer le bac.
 

Où est passé le comique de situation ?

 
Chatiliez n’est pas parvenu à trouver de nouvelles situations cocasses pour sa suite. Résultat, il reprend les mêmes gags que dans le premier et le spectateur, naturellement, n’est pas surpris. Il manque aussi au casting la regrettée Hélène Duc qui faisait tant rire par ses répliques sarcastiques dans le premier volet. Dans Tanguy 2, les parents ont une amie à la langue de vipère, mais dont les médisances tombent à plat.
 
Quelques surprises surviennent en fin de film, mais c’est trop tard pour le trouver réussi. Surtout, ces soi-disant « surprises » manquent de piquant.
 

Des personnages gâchés

 
Le personnage même de Tanguy a changé pour le pire. En 2001, c’était un charmant garçon qui ne se rendait pas vraiment compte d’exaspérer ses parents. En 2019, il devient un paresseux qui les manipule à coup de chantage affectif. La manipulation que l’on n’osait pas trouver à Tanguy il y a 20 ans s’affiche ici, sans en faire pour autant un personnage jubilatoire.
 
Il y aurait pourtant eu des possibilités de gags aisés : le fait que Tanguy et sa fille parlent chinois aurait pu donner lieu à des doubles dialogues qui auraient une fois de plus fait tourner en bourrique les personnages d’André Dussollier et Sabine Azéma.
 
À ce propos, même ce vieux couple de cinéma – savoureux dans le premier volume – ne parvient pas à faire rire. Les problèmes de prostate de Paul font un running gag vulgaire qui n’apporte rien à la trame.
 
Le couple est fatigué, comme le film. Le film est paresseux, comme son protagoniste. Il se traîne, on le suit les yeux mi-clos. On reste en salle grâce au souvenir du premier film que l’on espère retrouver, sans succès. 
 
Pourtant, Etienne Chatiliez s’y connaît en parents terribles.
 

Les parents terribles au cinéma

On se souvient tous de la famille Groseille dans La Vie est un long fleuve tranquille. Tatie Danielle est devenue un archétype de la méchante grand-mère.

Tsilla Chelton dans Tatie Danielle (1990)

Tsilla Chelton dans Tatie Danielle (1990)

Il existe sans doute comme une tradition des parents cruels en France. Tous les rôles d’Alice Sapritch en témoignent.

 

Alice Sapritch dans Vipère au poing, de Pierre Cardinal (1971)

Alice Sapritch dans Vipère au poing, de Pierre Cardinal (1971)

 
Chatiliez n’oserait-il plus être féroce ?

Une suite qui n’était ni faite ni à faire

 
Tanguy le retour aurait tout simplement dû ne pas sortir. Pourquoi aller gâcher de très bons personnages avec une suite qui non seulement est indigne d’eux mais en plus vient appauvrir leur caractère ?
 
Quant à l’espoir d’un troisième film, mollement suggéré dans la conclusion de Tanguy le retour, il est encore moins souhaitable.
 
 
 
Un avis, une réaction ? Dites-le en commentaire !
 
À lire aussi
 
 
 
 
Avatar
Marla

Ancienne prof de cinéma en fac, je partage sur Marla's Movies mes analyses de films depuis 2014. Je sais parler de Shakespeare et de Harry Potter dans la même conversation. Je pleure devant les vieux films français et les animations Pixar. Venez discuter cinéma et séries, je vous aime d'avance.

2 commentaires pour l’instant

camarade totoff

camarade totoffPublié le 2:37 - Avr 19, 2019

Comme j’avais bien aimé le premier, je me disais que j’irais bien voir le second. Bon ! C’est réglé ! Il est retiré du carnet de bal ! Merci pour le sauvetage !

Avatar

MarlaPublié le 1:54 - Avr 23, 2019

Oui ! Il y a de bien meilleurs films à voir !

Laisser un commentaire

shares
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial