Slider

Titre

Autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat, vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et dolore feugait.

Archive de l’étiquette

TOP 10 2019 : les meilleurs films de l’année

Chers amis cinéphiles, je n’ai pas été sage cette année. En effet, je n’ai pas vu assez de films. Est-ce parce que j’ai succombé aux sirènes de Netflix et que j’ai regardé plus de séries que de raison ? Je ne sais pas. En fait, il y a une réponse triste et simple à la question de mon absence en salles : trop peu de films m’ont tentée. Car j’ai beau avoir ma fameuse carte, habiter tout près du Louxor qui est une sorte de paradis posé en plein Barbès, j’ai beau avoir ce blog… Et je l’ai mis de côté, ce blog, pour cause de travail, car j’ai besoin de cinéma plus que de pain. Mais si je n’ai plus de pain, difficile d’aller au cinéma…
 
 
Le Louxor cinéma à Paris

Le Louxor, l’une des plus belles salles de cinéma de Paris

 
Donc, trop peu de films m’ont tentée. Pourtant, j’aime me nourrir de documentaires et de films d’auteur. Hélas, h’ai vu trop peu de films de la deuxième catégorie et pas un seul, je crois, du premier, si ce n’est sur Arte ou en rattrapage sur YouTube. Le dessin animé un peu rare J’ai perdu mon corps me tentait sans que j’ai le temps de le voir, par exemple.
 
Est-ce moi qui ne consomme plus le cinéma de la même manière ? Pourtant, j’en ai besoin de mon moment en salle, au point que cela me manque, quand, pendant une semaine, je m’occupe à autre chose.
 
 

2019 : une année terne pour le Cinéma ?

 
Cette année, parce que j’avais moins de temps à dédier au cinéma, j’ai décidé de ne pas trop le perdre. Ainsi, je me suis consacrée à plusieurs chefs-d’œuvre. J’ai par exemple vu pour la première fois Chinatown la semaine dernière. Moi qui ne suis pas très branchée film noir, J’ai été très séduite par celui-là. Alors, j’ai voulu voir des vieux films dont tout le monde parlait, des grands films contemporains conseillés par mes copains blogueurs. Si bien que j’ai vu moins de films sortis cette année. Et je vais écrire ce poncif qui dit que 2019 a été une année un peu morne pour le cinéma, puisque je le pense.
 
Certains films qualifiés de grands, toujours par mes copains blogueurs ou par des critiques de bon ton, m’ont laissée de marbre, notamment le dernier Tarantino. Pire, je n’ai pas été submergée par la vague d’enthousiasme autour du fameux Parasite, que j’ai trouvé bien fait sans être le chef-d’œuvre annoncé partout.
 
Non seulement je n’ai mis qu’une seule caméra d’or cette année, mais même mes flops sont un peu délavés. Pour tout dire, je n’en ai même pas 10 dans ma liste, quand j’aime tant à l’habitude être virulente sur les très mauvais moments passés dans mon endroit favori. Aussi, je ne ferai peut-être même pas de flop 10 cette année. Mais je fais tout de même un top 10, car ce serait triste de ne pas le faire après cinq ans de ce blog que j’aime tant et où j’ai hélas brillé par mon absence justement cette année. D’aucuns diront que mon top n’a rien d’extraordinaire. C’est exactement ce que je pense de 2019 en matière de cinéma. Voici donc mon TOP 10 2019 cinéma :
 
 

10. Stan et Ollie, de Jon S. Baird

 
Laurel et Hardy sont des artistes que l’on croit connaître. Le biopic sorti cette année (écrit par Jeff Pope, le scénariste de l’excellent Philomena) vous prouve le contraire. Même si l’on devine le clown blanc sous l’Auguste, On ne sait que trop peu la mélancolie des deux comiques les plus célèbres du cinéma. Émouvant, bien interprété, sobre et juste, Stan et Ollie était une bonne surprise.
 
Stan & Ollie de Jon S. Baird
 
 
 

9. Deux Moi, de Cédric Klapisch

 
Cela faisait longtemps que Klapisch ne me séduisait plus. Il faut dire que je n’ai jamais accroché à la fameuse série Dix pour cent, et que je suis, comme beaucoup, nostalgique de L’auberge espagnole et surtout d’Un air de famille. Deux moi m’a réconciliée avec Klapisch.
 
Parce que ce film, qui devrait être une romance mais n’en est pas une, nous rappelle que le couple, c’est d’abord deux personnes distinctes, singulières, qui auraient dû se rencontrer beaucoup plus tôt mais que le destin a unis au bon moment. Ça parle aussi psychanalyse, l’une de mes marottes, et puis il y a Camille Cottin dedans. Je suis amoureuse d’Ana Girardot depuis… et de François Civil depuis cette année. Deux amours en un seul film, c’est presque trop beau. Et ce film-là l’est, sans aucun doute.
 
Deux moi de Cédric Klapisch
 
 

8. Sibyl, de Justine Triet

 
Bon, ça parle encore de psychanalyse. Et l’interprétation est impeccable. Cette histoire de névrose, d’entraide féminine et du complexe d’acteur donne un très bon film, l’une des bonnes de surprises de cette année.
 
Sibyl de Justine Triet

LA CRITIQUE DU FILM

 
 
 

7. Mon inconnue, de Hugo Gélin

 
Quel plaisir de découvrir François civil dans ce film à mi-chemin entre la comédie romantique et la SF ! Il fallait oser. Pourtant, le pari est réussi.
 
 
Mon inconnue de Hugo Gélin

LA CRITIQUE DU FILM

 
 

6. Sorry we missed you, de Ken Loach

 
Le film de Ken Loach (sur un scénario de son fidèle comparse Paul Laverty) était définitivement la perle de Cannes. Si l’on parle à tout-va d’uberisation dans les médias et dans les milieux politisés, rien de tel que Ken Loach et sa caméra brute pour montrer à quel point ce livreur, ce chauffeur, ce mec que l’on ne connaît pas, se bat tous les jours dans un travail qui lui coûte, ironiquement, beaucoup d’argent, et peut-être sa vie. La claque de cette année, indubitablement.
 
Sorry We Missed You de Ken Loach

LA CRITIQUE DU FILM

 
 

5. Joker, de Todd Phillips

 
C’est l’histoire d’un homme désespéré qui devient criminel. Joaquin Phœnix reprend le rôle du joker avec un talent épatant. La caméra de Todd Phillips le suit dans son parcours d’antihéros, et l’on vibre à chaque instant devant ce pauvre type devenu assassin dans une société malade. Un film prenant et ultra-référencé.
 

 
 
 

4. Marriage Story, de Noah Baumbach (Netflix original)

 
J’étais jusqu’ici extrêmement sévère avec Noam Baumbach. En effet, je m’ennuyais ferme devant ses films, qui incluaient déjà Adam Driver. Mais cette fois, c’est comme s’il avait été touché par la grâce. Beaucoup de Bergman, beaucoup de Woody Allen (dont Bergman était l’un des modèles). La même trame que Kramer contre Kramer, des seconds rôles brillants en plus. Scarlett Johansson est bouleversante, Adam Driver est très convaincant. En fait, Marriage Story, c’est un peu le Scènes de la vie conjugale de 2019.
 
Marriage Story de Noah Baumbach
 
 

3. La Mule, de Clint Eastwood

 
Les films de Clint Eastwood sont toujours des événements pour moi. La Mule est à nouveau un très bon film où le réalisateur fait preuve de tout son talent. Ce vieux type devenu un peu malgré lui la mule d’un cartel de drogue mexicain est attachant et toujours juste. Vous connaissez beaucoup de road movies émouvants, vous ? Si vous doutez, vous devez voir La Mule.
 
La Mule de Clint Eastwood

LA CRITIQUE DU FILM

 
 

2. The Place, de Paolo Genovese

 
Difficile de vous vendre cet excellent film sans trop en dire, alors je serai brève. Un huis clos fantastique avec une galerie de personnages criants de vérité: tantôt lâches, tantôt salauds, tantôt faibles. Un gars mystérieux dialogue avec eux et leur fait d’étranges propositions. Au final, une anatomie des rapports humains et de notre responsabilité au monde.
 
Philosophique et passionnant.
 
The Place de Paolo Genovese

LA CRITIQUE DU FILM

 
 
 

1. Ma vie avec John F. Donovan, de Xavier Dolan

Je sais que je vais m’attirer les moqueries et peut-être les foudres de certains en mettant ce film de Dolan à la tête de mon top (sachant que j’ai trouvé Matthias et Maxime très mauvais.) Il faut dire que Ma vie avec John F. Donovan a franchement divisé à Toronto lors du festival et aux États-Unis à sa sortie. Le thème du film : il est difficile de comprendre un artiste quand on n’en est pas un.
 
Ma vie avec John F. Donovan de Xavier Dolan

LA CRITIQUE DU FILM

 

Et vous, quel est votre top 10 ? Dites-le en commentaire !
 

A lire aussi :

SÉANCE LIVE : QUELS SONT LES TOPS ET LES FLOPS CINÉ DE LA SAISON ?

Quels sont les tops et flops jusqu’ici ? Une armée de blogueurs (enfin on est trois, quoi) vous dit les films qu’il fallait éviter ou voir absolument cette saison. Julien Dugois, Alexis Hyaumet, Claire Fayau, Œil du cinéfeel 06, Cannes en Live et moi-même revenons sur les coups de gueule et coups de cœur de 2017. Lubie, quant à elle, nous parle de ses coups de cœur séries.

C’est la Séance Live, émission présentée par Betty Mourao sur Séance Radio. 

Partie 1 :

 

Partie 2 : 

 

Partie 3 :

Un avis, une réaction ? Dites-le en commentaire !

Ça peut vous plaire :
    
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial