Slider

Titre

Autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat, vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et dolore feugait.

Archive de l’étiquette

Ralph 2.0 : quand notre coeur fait bug

 4 out of 5 stars (4 / 5)
 

Vous auriez dû voir ma tête quand j’ai appris que, pour préparer la prochaine émission de Ciné Ouatch, il me fallait aller voir Ralph 2.0

 

 
Il faut dire que cette suite des Mondes de Ralph commence par un jeu de devinettes et un concours de rots.
 

Ralph 2.0 : retour à Toy Story

 
Cependant, Ralph 2.0 réserve plein de surprises. Précisons que les créateurs de l’excellent Zootopie sont aux commandes. Zootopie bénéficiait déjà de la bonne influence de Pixar. C’est aussi le cas pour Ralph 2.0.
 
Comme dans Les Mondes de Ralph, on retrouve dans Ralph 2.0 un schéma à la Toy Story. En effet, après Woody et ses amis de la chambre d’Andy, ce nouveau Disney aborde à son tour la peur universelle de se faire remplacer, de disparaître au profit de jouets plus neufs, plus brillants et plus beaux.
 
Ralph et Vanellope font partie d’un jeu d’arcade, où des jeux anciens sont souvent remplacés par de plus récents.
 
Si Ralph est satisfait de son existence dans son jeu rétro, Vanellope rêve d’aventures. Ralph lui construit donc à la va-vite un nouveau parcours dans son jeu de karting. Mais ce changement inattendu incitera une joueuse de l’arcade à un peu trop forcer sur le volant et… le casser.
 
Volant du jeu Sugar Rush dans Ralph 2.0

Volant du jeu Sugar Rush dans Ralph 2.0

 
Du coup, après Woody. c’est au tour de Vanellope d’être dépressive. En effet, elle et ses copines conductrices de bolides ont été… débranchées. En gros, elles n’ont plus de job.
 
Les conductrices de Sugar Rush dans Ralph 2.0

Les conductrices de Sugar Rush dans Ralph 2.0

 
Une seule solution : trouver un volant identique à celui défectueux. Hélas, il n’en existe qu’un dans tout l’univers : sur eBay.
 

Une inventivité formidable

Et c’est parti pour l’aventure. Ralph et Vanellope se lancent donc dans le vaste univers d’Internet. L’un des atouts de Ralph 2.0 est l’inventivité pour incarner les différents éléments du web.
 
Par exemple, le bibliothécaire hyperactif qui incarne le moteur de recherche s’avère particulièrement réussi.
 
Selon Disney, un moteur de recherche est un bibliothécaire survolté à qui on ne dit jamais merci

Selon Disney, un moteur de recherche est un bibliothécaire survolté à qui on ne dit jamais merci

 
La représentation de Twitter et ses conversations palpitantes autour de chats mignons vaut aussi le détour.
 
Surtout, les créateurs de Ralph 2.0 sont parvenus à personnaliser avec humour et intelligence les pop-up et autres merdes du web. Spamley est en cela très bien vu.
 
Spamley dans Ralph 2.0

Spamley dans Ralph 2.0

 
eBay, naturellement, devient une salle de ventes aux enchères géante, où l’on achète surtout des âneries (sans blague ?).
 
La bonne nouvelle, c’est que je sais maintenant ce qui arrive quand j’ai des bugs Internet chez moi. C’est Ralph qui me balance des trucs dessus, un peu comme Bip Bip qui balance des rochers sur le Coyote.
 
Il y a aussi un bonhomme qui aspire les like sur Youtube avec un ramasse-miettes. Mais Ralph 2.0 va plus loin qu’un série de clins d’oeil. Le film raconte une histoire véritable dans la lignée de Toy Story.

 Pourquoi Ralph 2.0 va plaire à toutes les générations

 
Toy Story, en 1995, a plu à toutes les générations. Les trentenaires de l’époque, en somme, se sont identifiés à Andy et son choix cornélien entre un cowboy et un conquérant de l’espace.
 
Andy doit choisir entre Woody et Buzz dans Toy Story, de John Lasseter (1995)

Andy doit choisir entre Woody et Buzz dans Toy Story, de John Lasseter (1995)

 
Ralph 2.0 témoigne du même choc des générations entre le gentil jeu de course Sugar Rush dans l’arcade et le jeu effrayant en ligne, Slaughter Race.
 
Le jeu de course de voitures en ligne dans Ralph 2.0

Le jeu de course de voitures en ligne dans Ralph 2.0

 
Ce contraste permet là aussi à plusieurs générations de se reconnaître dans le parcours de Ralph et Vanellope, semé d’embûches.
 
Résumé comme ça, l’un des thèmes du film semble être le choc des générations entre des personnages de jeux d’arcade et le grand méchant Internet. Cependant, Ralph 2.0 va beaucoup plus loin : il nous tend un miroir.
 

Ralph, c’est nous

En effet, Ralph 2.0 ne se contente pas de montrer les affres d’Internet. On croise également dans le film de nombreux avatars représentant les humains.
 
Ils ne sont plus que des crétins décérébrés zombifiés devant l’écran.
 
Ralph fait des vidéos

Ralph fait des vidéos

 
Vous vous sentez visé.e ? Moi aussi.
 
Vous les aimez, hein, vos petits like ? Vous leur préférez les cœurs rouges de Facebook qui disent que quelqu’un que vous ne connaissez pas adore votre contenu ? Vous courez après quelques milliers de vues YouTube qui vous rapporteront 1,50 € ?
 
Pour la première fois de ma vie je peux dire :
 
Je suis devant un film de Disney. Et me voilà déprimée.
 
Avec Marla’s Movies, je voulais faire un site avec du contenu de qualité, détaillé et intello. Pourquoi tous ces efforts pour faire des vues, des clics et des like, quand on a plus de succès avec une vidéo de chat qui se casse la gueule sur un rebord de fenêtre ?
 
Disney attaque également, et c’était attendu, la nature très versatile d’Internet, où la gloire et la chute peuvent se révéler à 10 secondes d’écart.
 
Par conséquent, celui qui finit déprimé, c’est Ralph lui-même. Il lit malheureusement les commentaires YouTube, que les gens avec deux sous de bon sens ne lisent jamais.
 
 
Il ne faut pas nourrir les trolls sur Internet. Il ne faut pas les lire non plus.

Il ne faut pas nourrir les trolls sur Internet. Il ne faut pas les lire non plus.

 

Disney réussit enfin son auto-parodie

 
Ralph 2.0 joue par ailleurs sur une mise en abîme. Enfin une vraie parodie de Disney par lui-même ! Les studios avaient déjà essayé avec Il était une fois, qui était charmant, mais justement trop pour être parodique.
 
 
 
Dans Ralph 2.0, les princesses Disney s’accordent toutes à dire ce que l’on remarque déjà dans l’attraction « Art of Disney Animation », au parc Disney Studios : toutes les histoires Disney se ressemblent – mêmes schémas, mêmes symboles, mêmes types de chanson.
 
L'attraction "Art of Disney animation" aux Disney Studios

L’attraction « Art of Disney animation » aux Disney Studios

 
Pour la première fois de son histoire, Disney admet dans l’un de ses films avoir une recette, un schéma attendu, des fictions réglées comme du papier à musique (c’est le cas de le dire).
 
Là encore, Disney parvient à réconcilier toutes les générations. De la Blanche-Neige de 1939 à Mérida dans Rebelle de Pixar, toutes admettent leur rôle limité et leur condition de femme pas formidable. La fin de Ralph 2.0 vient ainsi inverser les clichés genrés. En bref, on respire mieux, et en passant, on s’amuse beaucoup.
  
Les princesses Disney font enfin de l'auto-dérision dans Ralph 2.0

Les princesses Disney font enfin de l’auto-dérision dans Ralph 2.0

 

Ralph 2.0 : Pixar pour le meilleur et pour le pire

 
À propos de Disney qui se répète, d’autres éléments de Ralph 2.0 ont comme un goût de déjà vu. La bonne influence de Pixar n’est pas une excuse pour carrément proposer des scènes cultes en copier-coller.
 
Par exemple, le cœur en plastique qui symbolise l’amitié de Ralph et de Vanellope est la copie conforme de celui de Bébé dans Toy Story 3.
 
 
 
 
La fin de Ralph 2.0 ressemble plan par plan à la fin de Monstres et compagnie numéro un.
 
La course-poursuite finale dans Monstres et compagnie, de Pete Docter et David Silverman (2001)

La course-poursuite finale dans Monstres et compagnie, de Pete Docter et David Silverman (2001)

 
En même temps, cette fin est aussi pompée sur Toy Story 2, sauf qu’il s’agit de portes au lieu de valises.
 
La course-poursuite finale dans Toy Story 2, de John Lasseter et Ash Brannon (1999)

La course-poursuite finale dans Toy Story 2, de John Lasseter et Ash Brannon (1999)

  

Ralph 2.0 : une vision nouvelle de l’amitié

 
Cependant… je me suis vraiment posé la question de quelle serait la fin de Ralph 2.0, quand je devine généralement à chaque coup la fin d’un film Disney.
  
Ralph 2.0, en réalité, n’est pas là pour parler d’Internet, ni même de jeux vidéo. Le coeur du film reste sur l’amitié entre Ralph et Vanellope, mais la fin ne ressemble pas à la morale traditionnelle des films pour enfants.
 
 
 
 Non, je ne vous dirai rien de la fin. Il faudra la découvrir en salle.
 
 
Un avis, une réaction ? Dites-le en commentaire ! 
 
 
À lire aussi
 
 

 

 

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial