Slider

Titre

Autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat, vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et dolore feugait.

Archive de l’étiquette

Top 10 : les meilleurs films de 2018

Aujourd’hui, je vais parler comme les vieux. L’année 2018 me donne le sentiment que le cinéma n’est plus ce qu’il était. J’ai été profondément déçue par les films sortis cette année. Vous aurez également remarqué que j’ai peu écrit en 2018, dû à cette chose étrange que l’on appelle le travail rémunéré.
 
J’ai vu pourtant pas mal de films, et je dois dire que beaucoup d’entre eux, pourtant salués par mes collègues blogueurs, m’ont laissée plutôt de marbre.
 
Comment faire mon top 10 quand pour la première fois, je n’ai pas mis de caméra d’or de l’année ?
 
Vous serez peut-être surpris par ce top. En réalité, je le suis moi-même.
 

10) Thunder Road, de Jim Cummings

 
Petit film indé qui ne paye pas de mine, Thunder Road raconte la vie d’un homme un peu paumé, bouleversé après le décès de sa mère. Rapport complexe avec sa fille et sa femme, difficultés dans son quotidien de flic, l’histoire de Jimmy Arnaud va vous faire rire avec mélancolie.
 

 

9) Whitney, de Kevin Macdonald

 
Agréablement surprise par ce biopic étonnant et détonnant qui retrace la carrière tumultueuse de Whitney Houston au temps de la folie psychédélique des années 80.

 

ARTICLE

 

8) Jusqu’à la garde, de Xavier Legrand

 
C’est le cinéma français qui pour moi tire son épingle du jeu en 2018. À commencer par ce drame familial traité de manière clinique, qui tombe doucement dans le thriller jusqu’à son final terrifiant. À ne pas manquer.

 

ARTICLE

 

7) A Star is born, de Bradley Cooper

 
Autre bonne surprise de l’année, ce remake très réussi d’Une Étoile est née, qui a l’intelligence de passer au rock. Qui aurait cru que je mettrais un jour dans mon top un film de Bradley Cooper avec Lady Gaga ? Bande originale formidable, dans tous les sens du terme.

 

6) Le Grand bain, de Gilles Lellouche

 
Qui a dit que le cinéma français ne savait pas faire de comédies sociales ? Dans la lignée du Full Monty, ce beau succès populaire montre une bande de quinquagénaires sur le retour, qui retrouvent un peu d’estime d’eux-mêmes grâce à… la natation synchronisée. Cocasse et réjouissant.

 

5) Blackkklansman, de Spike Lee

 
Spike Lee est de retour pour notre plus grand plaisir ! Dans cette comédie placée au coeur des années 70, un flic noir tente d’infiltrer le Ku Klux Klan. Le film est à la hauteur de ce pitch épatant, pourtant inspiré d’une histoire vraie.

 

4) Sans un bruit, de John Krasinski

 
Un film d’horreur muet, ça vous tente ? C’est le pari remporté par John Krasinski. Âmes sensibles s’abstenir.

 
 

3) La Révolution silencieuse, de Lars Kraume

 
Petit film allemand salué par les cinéphiles cette année, La Révolution silencieuse suit une classe de lycéens dans l’Allemagne d’après-guerre qui n’est pas encore libérée de la dictature. Émotions et intelligence garanties.

 
 

2) Les Chatouilles, d’Andréa Bescond et Eric Metayer

 
Film bouleversant sur un traumatisme d’enfance, Les Chatouilles parle de l’abus sur mineure avec délicatesse, au point de vous faire rire à des moments inattendus. Vous pleurerez aussi, mais de gratitude, face à tant de beauté et de justesse.

ARTICLE

1) Bandersnatch, de David Slade

 
Alors là, je sais que je vais me faire engueuler. À tous les cons qui disent que Netflix est un ennemi du cinéma, à tous les snobs qui établissent une hiérarchie entre cinéma et séries, je dis que Bandersnatch, qualifié de film par son auteur, est mon numéro un cette année. D’abord, Black Mirror est d’une intelligence rare. Surtout, le dispositif proposé par Netflix va changer la donne, je pense, sur la manière dont on perçoit la fiction aujourd’hui.

 

ARTICLE INTERACTIF


 
Et vous, quel est votre top 10 ? Dites-le en commentaire !
 

Ça peut vous plaire :

FLOPS 2017 : LES PIRES FILMS DE L’ANNÉE

Voici l’heure de faire la gueule. On est en décembre, ça caille, y a un vent dégueu. C’est l’heure de faire le bilan des pires films de l’année et se défouler un bon coup.

10) Les Gardiens de la galaxie 2, de James Gunn

Davantage une déception qu’un très mauvais film, Les Gardiens de la galaxie 2 est loin de m’avoir transportée. Grande fan du premier, j’attendais trop, sans doute, de ce deuxième volume.

ANALYSE DU FILM
9) Les Fantômes d’Ismaël, d’Arnaud Desplechin

Comment se faire chier et passer ensuite pour un intellectuel à table ? Il y a pour ça ce dernier opus de Desplechin, peu aisé à suivre et dont on ne retient rien, si ce n’est le gâchis de trois immenses acteurs.

8) Split, de M. Night Shyamalan

Alors là, je sais que je vais me faire engueuler. Quasiment tous les blogueurs ont salué cette dernière tentative de Shyamalan. Mais avant de me juger, lisez mon papier.

7) Happy Birthdead, de Christopher Landon

Survendu comme un film fun parodique de Scream (déjà une parodie en soi), Happy Birthdead vous fait suivre une pouffiasse insupportable qui s’amende en vivant plusieurs fois son assassinat. Courage.

6) L’Expérience interdite, de Niels Arden Oplev


Non pas que le film de Schumacher était grandiose. Mais le remake, eh bien…

5) Cars 3, de Brian Fee


Le 2 était déjà… Et le premier était pas…

Bref, la pire trilogie Disney-Pixar finit… sur un pneu crevé.

 

4) Baywatch, de Seth Gordon


Sommet de bêtise, adaptation d’une série déjà pas très fine, Baywatch est consternant, mais provoque quelques fous rires involontaires.

3) Ghost in the Shell, de Rupert Sanders


Fantôme dans la coquille et rien dans le ciboulot, Ghost in the Shell fait amèrement regretter le chef-d’oeuvre manga par Mamoru Oshii, sorti en 1995. Au fait, je n’ai pas eu la force de le chroniquer.

2) Valérian, de Luc Besson

Grosse croûte qui aura coûté beaucoup d’argent, Valérian se contemple dans les premières minutes pour étaler son manque de scénario et d’intelligence pendant les deux heures qui suivent. Nikita et Léon sont bien morts. Depuis Lucy, on sait que Besson ne fera plus rien de bon. Un flop qui est aussi commercial, et bien mérité.

ANALYSE DU FILM
1) Death Note, de Adam Wingard

Cette fois, je voulais vraiment faire le papier. Mais mon ordi, qui a une âme et un coeur, a fait un bug exprès (véridique).

Vous comprenez, j’avais justement découvert la merveilleuse série Death Note, chef-d’oeuvre du manga, sur ordinateur, en DVD.

Et la version Netflix… Comment vous résumer cela ?

Non.
Non !
Non ?!
NON.

TOP 10 2017 : LES MEILLEURS FILMS DE L’ANNÉE

 

Entre la dinde et le champagne, je vous propose de revenir sur les meilleurs films de 2017, ceux qui m’ont marquée, qui ont marqué le blog, et m’ont rendue prolixe. Petit top 10 pour vous souhaiter de bonnes fêtes, au cinéma bien sûr !

 


10) Grave, de Julia Ducournau

Pour un premier film, quel coup de maître ! Julia Ducornau a épaté tout le monde avec son film sur le passage à l’âge adulte sur fond de cannibalisme.
Garance Marillier est la révélation du film, ainsi qu’Ella Rumpf, qui joue sa soeur.
9) Je ne suis pas votre nègre, de Raoul Peck
Vous connaissez Martin Luther King et Malcolm X, mais connaissez-vous James Baldwin ?
Je ne le connaissais pas non plus avant de voir l’excellent documentaire de Raoul Peck, directeur de la Fémis, intitulé Je ne suis pas votre nègre. L’un des grands films de l’année sur un poète engagé qui s’est battu pour le droit des Noirs.

 

8) Tunnel, de Kim Seong-hun


Chef-d’oeuvre claustrophobe, Tunnel vous plonge dans l’épreuve incroyable d’un homme coincé dans un tunnel pendant des semaines. A voir en salle, ou chez vous, dans le noir total.

7) Mother! de Darren Aronofsky
 
Le film d’Aronofsky a divisé à sa sortie la critique et le public. Pour moi, c’est un grand film métaphorique à plusieurs niveaux de lecture.



6) Carré 35, d’Eric Caravaca
Documentaire bouleversant sur l’absence, le deuil et le souvenir, Carré 35 est l’oeuvre d’Eric Caravaca, acteur devenu réalisateur, parti sur les traces de sa soeur disparue.

CHRONIQUE DU FILM

5) Au revoir là-haut, d’Albert Dupontel
Nahuel Perez Biscayart était la révélation de 120 Battements par minute, et connaît déjà la consécration dans Au-Revoir là-haut d’Albert Dupontel. Un soldat raconte l’histoire extraordinaire d’un jeune homme qui perdit son visage à la guerre, et trouva une nouvelle vie par l’art.

CHRONIQUE DU FILM


4) Visages Villages, d’Agnès Varda et JR
Balade sur les routes de France en compagnie d’Agnès Varda et JR, photos en noir et blanc pour personnages hauts en couleurs.

3) Hikari (Vers la lumière) de Naomi Kawase
Perle de Cannes, c’est l’histoire d’un photographe qui va vivre le drame de sa vie… perdre la vue. Réflexion sur le cinéma et l’art de raconter, Naomi Kawase nous enchante par le choix de ses acteurs et, justement, sa photographie.

2) Lion, de Garth Davis
Emue aux larmes par ce petit garçon qui prit le train un peu trop loin, je ne pouvais faire ce top 10 sans Lion qui, à mon sens, méritait l’Oscar.
1) Nocturnal Animals, de Tom Ford
Sorti en tout début d’année, Nocturnal Animals est resté mon coup de coeur de 2017 : maestria dans la réalisation, BO entêtante, acteurs au sommet. Nocturnal Animals conte l’histoire d’une femme qui reçoit un roman écrit par son ex-mari. Un roman qui parle d’elle, du couple, de rage et de vengeance.

Et vous, quel est votre top de l’année ?

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial