Slider

Titre

Autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat, vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et dolore feugait

Shaun le mouton : vous en serez bouche bêêê

Shaun le mouton
4 out of 5 stars (4 / 5)
Par Sirius le chien


Je n’aimerais pas être le chien de berger de Shaun le mouton et sa bande. Toujours à faire des bêtises. D’ailleurs, le chien a un boulot monstre.

chien de Shaun le mouton

Les loyaux toutous, le créateur de Wallace et Gromit connaît bien.

Gromit le chien

Dans ses films, le chien est toujours plus futé que le maître (c’est pas dur.)

Wallace

Un festin pour les yeux et le coeur

Avec Shaun le mouton, Nick Park revient à ses premières amours. Si la série date de 2007, on a découvert Shaun bien avant, dans le fameux « Rasé de près, » classique qui fête ses 20 ans cette année.


Après les formidables Chicken Run et Le Mystère du Lapin-Garou, c’est un plaisir de découvrir un nouveau long-métrage en stop-motion du même réalisateur, bourré d’humour et de fantaisie.


Sachant qu’il fallait, il y a 20 ans, une journée entière pour faire 2 secondes d’animation (car un film compte 24 images seconde) imaginez le boulot pour 1h25 de long-métrage !  Et le résultat en vaut la peine. Le film est merveilleux techniquement, c’est un festin pour les yeux et le cœur.


Sautillez de joie devant Shaun le mouton !

La Famille Bélier vous a rendu chèvre ? Profitez de cette aventure sans dialogues crétins ni chansons niaises, mais rythmée par une musique cocasse et des gags visuels en cascade.

Parce qu’il est tiré d’une série aux épisodes courts, on aurait pu craindre un film à sketches et un manque d’inventivité. Or, Nick Park réussit, comme dans Le Mystère du lapin-garou, à construire un vrai scénario, cette fois-ci sans paroles. Tout se comprend avec les yeux, comme dans les meilleurs cartoons. On s’amuse devant ce film comme un jeune chiot. Ils sont d’ailleurs fort bienvenus.

Si les chiens de Nick Park se ressemblent un peu, c’est aussi le cas de ses méchants.

Trumper dans Shaun le mouton (2015)
Trumper dans Shaun le mouton (2015)
Victor Quatermaine dans Le Mystère du lapin-garou (2005)
Victor Quatermaine dans Le Mystère du lapin-garou (2005)
Les Britanniques (et souvent les Américains) ont ce talent de tourner les méchants en ridicule. Avec des gags simples et pourtant surprenants, les méchants sont moqués, les pédants avec eux. Les idées lumineuses des gentils, tout comme leurs maladresses, les rendent attachants.
Shaun le mouton vous fera sautiller de joie sur votre siège. Vos enfants auront du mal à vous calmer.

D’accord, pas d’accord avec l’article ? Dites-le en commentaire !

À lire aussi
Avatar
Marla

Ancienne prof de cinéma en fac, je partage sur Marla's Movies mes analyses de films depuis 2014. Je sais parler de Shakespeare et de Harry Potter dans la même conversation. Je pleure devant les vieux films français et les animations Pixar. Venez discuter cinéma et séries, je vous aime d'avance.

Laisser un commentaire

shares
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial