Slider

Titre

Autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat, vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et dolore feugait

LES 10 FILMS QU’ON POUVAIT ÉVITER EN 2016

On aime bien vous parler des bons films, sur Marla’s Movies. Mais on vous parle aussi de temps en temps des mauvais films, parce que c’est important, les mauvais films. Ça fait attendre les bons avec impatience, s’émerveiller devant une perle vue au hasard dans un petit cinéma de quartier, une réédition, un long-métrage coréen dont personne ne parle, un documentaire israélien qui joue dans une seule salle, le jeudi à 11 heures.
Oui, les mauvais films sont utiles et, pour vous faire gagner du temps, je vous ai fait une petite compilation pour l’année 2016.

10) Les Huit Salopards, de Quentin Tarantino


Première déception de l’année, ce Tarantino tente de masquer, grâce à la violence des images, un manque total de scénario.


ARTICLE COMPLET



9) Chair de Poule, de Rob Letterman


Bon, on se doutait que celui-là ne serait pas un chef-d’oeuvre. Mais ça valait une chronique tout de même, ne serait-ce que pour dénoncer le pillage des classiques d’horreur dont fait preuve ce teen movie spécial Halloween.

8) Alliés, de Robert Zemeckis


Vous aimez Brad Pitt ? Vous aimez Marion Cotillard ? Vous changerez peut-être d’avis après ce pseudo film d’espionnage, aussi haletant qu’un téléfilm de M6.

7) Le BGG, de Steven Spielberg


Très laide visuellement, cette adaptation de Roald Dahl donne envie de se replonger dans ses bouquins pour ne plus jamais, jamais en ressortir.

6) Personal Shopper, d’Olivier Assayas

Grosse croûte vendue comme un film mystérieux et subtil, le dernier Assayas a le défaut terrible de se prendre au sérieux, quand il frise le ridicule pendant deux heures.



5) Equals, de Drake Doremus




Bon, je n’ai rien contre Kristen Stewart, que j’avais trouvée splendide dans Sils Maria. Mais là, dans une dystopie ratée, avec un partenaire qui ose jouer là-dedans quand il était si bon dans Kill Your Friends, c’était trop pour moi.


4) Midnight Special, de Jeff Nichols

Ce film m’a paru si consternant que je n’ai pas réussi à la chroniquer. Ce qu’on nous a vendu comme le nouveau Spielberg était un navet impossible sur fond d’apocalypse sectaire. À fuir.

3) Friend Request, de Simon Verhoeven

Nanar pas tout à fait assumé, Friend Request vous explique pourquoi Facebook, c’est dangereux, et les nanas sapées en noir… aussi.
ARTICLE COMPLET



2) Deadpool, de Tim Miller
Misère.



1) Sausage Party, de Conrad Vernon et Greg Tiernan

La seule séance de cinéma où j’ai soufflé à mon voisin « Achevez-moi » pour que le cauchemar s’arrête.
ARTICLE COMPLET

Et vous, quel est votre top des flops cette année ? Dites-le en commentaire !

D’autres films qu’on pouvait ne pas voir en 2016 :

 

Avatar
Marla

Ancienne prof de cinéma en fac, je partage sur Marla's Movies mes analyses de films depuis 2014. Je sais parler de Shakespeare et de Harry Potter dans la même conversation. Je pleure devant les vieux films français et les animations Pixar. Venez discuter cinéma et séries, je vous aime d'avance.

Laisser un commentaire

shares
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial