Slider

Titre

Autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat, vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et dolore feugait

ET (BEAUCOUP) PLUS SI AFFINITÉS: DANIEL RADCLIFFE EN MODE ROMANTIQUE

Vous connaissez beaucoup de mecs qui vont voir Princess Bride tout seul au cinéma ?

Il y en a au moins un.

Dans Et (beaucoup) plus si affinités, Daniel Radcliffe joue un jeune homme désespérément romantique, amoureux de la pétillante Zoe Kazan qui, hélas, est déjà prise.
Son petit-ami est naturellement un imbécile sûr de lui, qui contraste avec Wallace, gentil et plein d’humour (notre Radcliffe international.)
Daniel Radcliffe n’en finit pas de jouer les amoureux, et ça lui va plutôt bien. Après le nanar jubilatoire Horns, il laisse ses cornes de diable derrière lui,  mais tente de faire porter les cornes au benêt cité plus haut.


Elle s’appelle Chantry

Tout ça pour plaire à Chantry (pétulante Zoe Kazan) qui incarne à nouveau une jeune fille décalée dont le charme fait fondre un gentil nerd.
Chantry (Zoe Kazan) et Wallace (Daniel Radcliffe) dans 
Et (beaucoup) plus si affinités de Michael Dowse (2013)
En effet, elle jouait déjà ce genre de rôle dans Elle s’appelle Ruby (2012) où un écrivain s’inventait une femme idéale qui apparaissait chez lui comme par magie. Zoe Kazan, petite-fille d’Elia, en avait écrit le scénario:
Et (beaucoup) plus si affinités rappelle aussi d’autres films indépendants pour ados qui ont illuminé l’écran ces dernières années. Dans Le Monde de Charlie, par exemple, un grand timide tombait lui aussi amoureux de la fille la plus cool du lycée.

Dans son côté très conversationnel, le film de Michael Dowse évoque aussi ceux de Richard Linlater, notamment la trilogie Sunrise, où un couple tombait amoureux par le dialogue.


Julie Delpy et Ethan Hawke dans Before Sunrise, de Richard Linklater (1995)
Mais on peut remonter encore plus loin. De nombreux critiques ont repéré la similitude entre cette romance adolescente et Quand Harry rencontre Sally.
En effet, Wallace et Chantry se croisent et se ratent comme le couple de la comédie de Rob Reiner sortie en 1989. Le film soulève la même question de la possibilité d’une amitié homme-femme.
De nombreuses rom-com s’y sont essayé, avec plus ou moins de succès. Evidemment, l’intrigue est cousue de fil blanc. On se doute que Chantry choisira le timide plein d’humour plutôt que le gros arrogant obsédé par sa carrière.

Quand le titre s’entête

Et (beaucoup) plus si affinités… Bon. En voilà assez. Le titre est trop long et, il faut l’admettre, pas très vendeur. Pourquoi ne pas avoir choisi  « Et si… » traduction du titre original ?
Voyez comme l’affiche est proche, dans ses couleurs, de l’affiche américaine du Monde de Charlie

Quand
je parle de titre original… En fait, il pose aussi problème. Dans
certains pays anglophones, le titre n’est pas What
If
, mais The F
Word
, dans une référence amusante au F word
habituel, à savoir Fuck. Or,
le F word, dans
le cas de Wallace et Chantry, c’est « Friends », mot à bannir en amour.

« Et
si… » était aussi la question au cœur du dernier film de
Richard Curtis, Il Etait temps (2013)
Dans
cette rom-com, un jeune homme parvenait à voyager dans le
temps, et se servait de son pouvoir pour trouver l’amour. 

On
reconnaîtra d’ailleurs dans la robe rouge que porte Zoe Kazan, le même type de modèle que la robe de mariée de
Mary dans Il Etait temps. Cette robe ressemble même à  celle d’Hermione, toujours
lors d’un mariage, dans Harry Potter et les reliques de la
mort, deuxième partie:



Hermione
(Emma Watson) dans Harry Potter et les reliques de la mort,
deuxième partie
, de David Yates (2011)

Rom-com plaisante

Les dialogues de What If sont plutôt bien écrits, et les saillies spirituelles émaillent cette romance plaisante. il est dommage que le film ne soit sorti que dans de rares salles parisiennes. Ses gags sont savoureux, même si certaines scènes sont outrancières (le ridicule du petit-ami officiel  et le bon copain grossier, entre autres.)
Daniel Radcliffe incarne fort bien ce timide maladif aux fines réflexions sur l’amour, et Zoe Kazan, décalée, surprenante, lui donne brillamment la réplique.
En somme, ne boudons pas notre plaisir. C’est une rom-com charmante à découvrir en salles. 


Zoe Kazan et Daniel Radcliffe

D’accord, pas d’accord avec l’article ? Postez un commentaire !
Ça peut vous plaire:

           









Avatar
Marla

Ancienne prof de cinéma en fac, je partage sur Marla's Movies mes analyses de films depuis 2014. Je sais parler de Shakespeare et de Harry Potter dans la même conversation. Je pleure devant les vieux films français et les animations Pixar. Venez discuter cinéma et séries, je vous aime d'avance.

Laisser un commentaire

shares
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial