Slider

Titre

Autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat, vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et dolore feugait

DUO D’ESCROCS : EMMA THOMPSON ET PIERCE BROSNAN DÉBARQUENT À PARIS

   
  orange star.jpg   orange star.jpg

Comédie plaisante qui sortira en France cet été, Duo d’escrocs (The Love Punch en version originale) envoie Emma Thompson et Pierce Brosnan dans notre chère capitale.
Drôle, léger, avec une bande originale française pétillante, vous passerez un moment agréable au cinéma, même si le scénario est attendu.

La farce pour éviter le drame

Un homme et une femme divorcés, qui ne se supportent plus, se retrouvent dans une situation qui les oblige à s’allier malgré eux, avec réconciliation et amour en perspective. Si l’on se laisse porter par la mécanique de la comédie romantique, on peut apprécier les scènes burlesques (la course en voiture dans Paris est savoureuse) et les remarques spirituelles d’Emma Thompson sur sa condition de professeur d’université en Angleterre, ou la chance de vivre en France en période de crise économique.
Oui, car ce qui rapproche le couple et les met sur la route de l’aventure, est loin d’être drôle. L’entreprise de Richard Jones (Pierce Brosnan) a été rachetée par un homme d’affaires français véreux (Laurent Lafitte) ce qui représente un drame social pour ses collègues, et pour son couple, du coup privé de la retraite tant attendue.
Il fait donc appel à son ex-épouse, elle aussi concernée, et ils embarquent tous deux pour Paris, afin de persuader l’homme d’affaires requin de changer d’avis.
Puis le burlesque commence: le businessman en question est sur le point d’épouser une très belle femme (Louise Bourgoin) à qui il a offert un diamant hors de prix. Emma et Pierce se transforment alors en bandits amateurs, pour voler le bijou, et sauver leur steak.
Louise Bourgoin duo d'escrocs diamant.jpg
Louise Bourgoin et son diamant tant convoité dans Duo d’escrocs, de Joel Hopkins (2014)

Un joli casting britannique

Heureusement, ils ne sont pas seuls. Le duo d’escrocs est en fait un quatuor : un couple d’amis débarque à rescousse. Toujours dans un casting très british, nous retrouvons avec plaisir Timothy Spall, à l’aise dans tous les styles: ici dans un joli rôle comique, nous le verrons prochainement à l’affiche de Mr Turner, pour lequel il a reçu le prix d’interprétation masculine à Cannes. Il a également incarné Peter Pettigrew dans la saga Harry Potter, et retrouve ici Emma Thompson, qui jouait le professeur Trelawney. Dans Duo d’escrocs, il est en couple avec Celia Imrie, déjà pétulante dans Indian Palace (2012)
Le couple français, face à ses monstres sacrés britanniques, a du mal à faire le poids : Louise Bourgoin est enfermée dans un rôle caricatural de godiche, et Laurent Lafitte (malgré sa place à la Comédie Française) peine à convaincre en businessman cynique.
Le quatuor d’escrocs s’invite donc au mariage, dans une série d’aventures rappelant les films de Peter Sellers. On pense à La Party, bien sûr, où Sellers squattait déjà une fête en grandes pompes sans y être invité, pour y mettre un désordre formidable.
la-party-Folie-Totale.jpg
Peter Sellers dans La Party, de Blake Edwards (1968)
Le maître d’hôtel désorienté dans Duo d’escrocs est un clin d’oeil au serveur – ivre et hilarant – du film de 1968. Les gags évoquent aussi la saga de La Panthère Rose et le film  Un Poisson nommé Wanda (quiproquos à l’hôtel et au mariage avec les Texans) sans être aussi réussis. 
la panthère rose affiche.jpg
Affiche de La Panthère Rose, saga de Blake Edwards qui dura trente ans (1963-1993)
A Duo d’escrocs manque hélas la folie des films des Blake Edwards. Il n’assume pas tout à fait son statut burlesque, freiné, peut-être, par la comédie romantique (rom-com pour les intimes.)

Rom-com ou comédie burlesque ?

La traduction française du titre « Duo d’escrocs » fait penser au film de Woody Allen, Escrocs Mais pas trop.
escrocs mais pas trop woody allen affiche.jpg
Affiche d’Escrocs Mais pas trop, de Woody Allen (2000)
La version française insiste donc sur la dimension burlesque du film et l’amateurisme des bandits. La version originale cependant, met en valeur la comédie romantique : avec The Love Punch, le voyage des bandits sert d’abord à rallumer la flamme amoureuse.
The Love Punch affiche.jpg
Rien d’étonnant quand on sait qu’Emma Thompson retrouve ici le réalisateur Joel Hopkins, qui l’avait dirigée dans Last Chance for Love, (2008) avec le merveilleux Dustin Hoffman. Dans ce cas-là, Last Chance for Love venait remplacer le titre original Last Chance Harry (allez comprendre.)
Last Chance for Love, malgré son extraordinaire duo d’acteurs, était raté. Duo d’escrocs est meilleur, plus rythmé, même si le scénario, hélas, reste convenu.
C’est l’été, cependant ! Alors partons gaiement en salles pour s’offrir une comédie évoquant les grands classiques américains, et se laisser emporter par l’enthousiasme d’un délicieux quatuor d’acteurs.
D’accord, pas d’accord avec l’article ? Postez un commentaire !

Ça peut vous plaire:

          

Avatar
Marla

Ancienne prof de cinéma en fac, je partage sur Marla's Movies mes analyses de films depuis 2014. Je sais parler de Shakespeare et de Harry Potter dans la même conversation. Je pleure devant les vieux films français et les animations Pixar. Venez discuter cinéma et séries, je vous aime d'avance.

Laisser un commentaire

shares
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial